Vous êtes ici

A mon propos

Hélène Joly. Née à Saint-Etienne. Vit et travaille à Paris.
Issue d’une famille de musiciens, je commence par faire du piano jusqu’à 15 ans, âge où je finis mes études au Conservatoire de Saint-Etienne. Après le bac, je rentre en hypokhâgne et khâgne, puis je continue jusqu’à l’obtention d’une maîtrise en littérature comparée sur l’adaptation littéraire au cinéma. Pour ce mémoire, je rencontre Jean-Claude Carrière qui me raconte ses expériences de scénariste avec Bunuel, Milos Forman, Louis Malle... Je développe ma cinéphilie grâce aux Cahiers du cinéma et surtout, lors de mon arrivée à Paris, en fréquentant intensivement les salles obscures du quartier latin et celles de la cinémathèque. 

Puis, équipée d’une caméra super 8, et en autodidacte j’apprends sur le tas. Artisanalement, je monte mes rushes à l’aide d’une visionneuse et une copieuse-colleuse. Ces films sont alors projetés dans des galeries et lieux alternatifs. A cette époque, comme j’habite rue Daguerre, j’ai l’opportunité de croiser Agnès Varda qui m’accepte en stage de montage à son studio Tamaris. Je commence aussi à écrire des scénarios ainsi que quelques textes sur le cinéma dont un qui paraît dans la revue Documentaires. Depuis, selon un rythme irrégulier, je fabrique des films autoproduits de fiction, mais dont la recherche plastique peut aussi les entraîner vers des rives plus expérimentales, ou documentaires.